fbpx

Communes & Régions

Genève et ses communes, Vol. IV : Cologny

Accolée à la Ville de Genève le long de la Rive gauche du Léman, Cologny et son coteau ensoleillé offrent un superbe panorama sur la rade qui en fait l’une des communes genevoises les plus prisées avec ses voisines de Vandoeuvres et Collonge-Bellerive. Elle compte un peu plus de 5’000 habitants, les Colognotes, dont certains figurent au palmarès des plus grosses fortunes mondiales. La commune attire les personnalités sur sa rive depuis plusieurs siècles et l’on raconte que c’est un soir d’orage de l’été 1816 que la romancière britannique Mary Shelley, de passage à Genève, y aurait pour la première fois imaginé la célèbre créature de Frankenstein.

PARTAGER SUR :

Un emplacement parmi les plus attractifs du bout du lac

Liée à la République de Genève depuis grosso modo la Réforme, cette petite commune lacustre a un passé essentiellement agricole et sans histoires. Construite autour de sa paroisse protestante (l’église Saint-Pierre, située à l’emplacement du temple actuel, est citée dès 1344), elle voit éclore de belles maisons de campagne parmi ses vignobles à partir du XVIIIe siècle. C’est son emplacement et la beauté du site qui la rendent attractive auprès de célébrités comme d’importants contribuables, et qui en font aujourd’hui l’une des plus riches communes du Canton. Un lieu devenu principalement résidentiel donc (près de 80% de sa superficie est constituée de surfaces d’habitat, essentiellement de grandes villas individuelles), et qui entend bien conserver sa tranquillité et sa qualité de vie.


Luxe, calme et volupté

Si l’on en croit les statistiques des ventes de biens immobiliers de prestige sur le territoire du Canton, Cologny concentre à elle seule plus d’un quart des villas cédées pour plus de cinq millions de francs suisses, un phénomène qui lui a valu le surnom de “colline des millionnaires”. Les chiffres ont de quoi donner le vertige. À titre d’exemple, la propriété la plus chère a été acquise en 2013 pour 57,5 millions de francs. Le World Economic Forum (Forum économique mondial) y a également son siège.


Image Privalia partenaire

Genèse d’un mythe moderne

De toutes les résidences du coteau colognote, c’est probablement la villa Diodati qui est la plus célèbre. Sa notoriété, elle la doit au séjour en ses murs de Lord Byron, Mary Shelley, Percy Shelley, John Polidori et d’autres de leurs amis durant l’été de 1816. Des noms qui résonnent aux oreilles des amateurs de littérature romantique et fantastique. Cet été-là, le ciel est bas, la faute à un volcan indonésien dont l’éruption a transporté les cendres jusque dans le ciel genevois, et la bande d’amis britanniques imagine des histoires de monstres pour tuer l’ennui. Cologny peut donc se targuer d’avoir abrité la genèse du roman publié anonymement deux ans plus tard sous le nom de Frankenstein ou le Prométhée moderne. À côté de cette villa à la beauté toute sobre, le Pré Byron vous offrira une vue imprenable sur la rade et son jet d’eau dans un cadre paisible, lieu de pèlerinage propice aux rêveries des plus romantiques.


La “mémoire du monde”

À Cologny, les amateurs de littérature ne sont décidément pas en reste puisqu’on y trouve la Fondation Martin Bodmer, qui abrite un musée consacré à l’histoire des civilisations humaines, doublé d’une bibliothèque d’œuvres écrites, manuscrites ou imprimées, riche d’environ 150’000 titres. Fondée en 1971, elle est aujourd’hui classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO et vous pourrez y découvrir des trésors de la littérature humaine tels que les Livres des Morts égyptiens, trois manuscrits du XIVe siècle de la Commedia de Dante, les manuscrits de Virgile et Thomas d’Aquin, et le Faust II de Goethe.

Des œuvres uniques au monde et proposées au spectateur sous une forme la plus proche possible du moment de leur création, le tout dans un écrin architectural conçu par Mario Botta, inauguré en 2003 et tout récemment agrandi. Côté culture toujours, jetez un œil à la programmation du théâtre Le Crève-Cœur qui vous propose sa vision originale du monde, ainsi qu’à celle du Centre culturel du Manoir. Rendez-vous ensuite au giratoire de la Route de Vandoeuvres, lieu d’exposition temporaire et à ciel ouvert sur lequel vous pourrez admirer des installations sculpturales d’artistes contemporains locaux et internationaux.


Image Privalia partenaire

Les sunlights des tropiques

Du port La Belotte, où l’on pêche depuis les palafittes, à la populaire Genève-Plage, c’est la détente et la douceur de vivre qui prédominent. En témoignent les nouveaux aménagements lacustres pour les baigneurs le long des quais : une impressionnante plateforme circulaire en chêne de 40 mètres de diamètre avec piscine naturelle en son centre. De quoi ravir les “baigneurs-instagrameurs” du bout du lac, jusqu’alors limités aux bains des Pâquis et à la pointe de la Jonction.

Faciliter l’accès à l’eau est désormais un enjeu politique pour les communes du Canton. Plus près de la ville, à Genève-Plage, les sports aquatiques sont rois : un parc en bord de lac avec piscine publique, voile et aviron à la société nautique de Genève ou au Yacht Club de Genève et sports de vagues lacustres pour les plus branchés au Tropical Corner. Surnommé “Le Trop” par les genevois, il fait bon s’y montrer lors des longues soirées d’été. Côté bien-être, offrez-vous un moment de calme au hammam et spa du Bain Bleu. Après le sport ou la détente, vous pourrez déguster les créations originales du duo Gilles Dupont/Thomas Byrne à la fameuse Auberge communale du Lion-d ’Or ou encore des filets de perche au port de la Belotte.


Image Privalia partenaire

Pascal Viscardi


DÉCOUVREZ

Notre sélection de biens en vente

Chaque semaine, nous proposons de nouvelles propriétés en vente, afin de vous offrir un panel varié et qualitatif de biens immobiliers.